Coupe du monde 2014: Avec les éléphants, le rêve n’est pas permis

Étiquettes
25 juin 2014

Coupe du monde 2014: Avec les éléphants, le rêve n’est pas permis

La défaite des éléphants brise le rêve de nombreux supporters ivoiriens
La défaite des éléphants brise le rêve de nombreux supporters ivoiriens

Huitième de finale de la coupe du monde 2014, la Côte d’Ivoire n’y sera pas une fois de plus, un rendez-vous historique manqué pour génération « dorée » qui tire à sa fin. Le rêve d’une qualification au tour suivant, suscité après le tirage des poules, qui a vu la Côte d’Ivoire hérité d’un groupe jouable (Colombie, Grèce et Japon) contrairement aux précédantes éditions, s’est transformé en un véritable cauchemar que les supporters ivoiriens n’oublieront pas de si tôt. Et ce, malgré un médicament « Masoline » qu’ils ont inventé de toute pièce pour se prémunir ou « s’auto-anesthésier » des déboires des éléphants. L’espoir entretenu après la belle entame des ivoiriens face au Japon (2-1) s’est dissipé soudainement pour faire place à la déceptionn et à l’amertune. Le dernier match de poule contre la Grèce était si capital. Ni la mort du cadet des frères Touré, ni la double prime du gouvernement n’ont pu fouetter leur orgueil. Hélas, rien n’y fit, la Côte d’Ivoire s’est écroulée, tel un château de cartes, au moment où l’on s’attendait le moins. A la dernière seconde du match, la Grèce transformait,du coup, un pénalty suite à une faute concédée par les éléphants, qui avaient ,pourtant, entretenu, 90 minutes durant, dans le coeurs de nombreux supporters ivoiriens et africains, l’exploit d’une qualification historique. Après le Cameroun où le sort était déjà connu, la Côte d’Ivoire rentre au bercail la tête basse. Comme aux différentes CAN 2006, 2008, 2010, 2012, 2013 et mondiaux 2006, 2010, la Côte d’Ivoire, par sa prestation, vient de donner raison à tous ses détracteurs. L’on se souvient qu’à la veille du mondial brésilien la star togolaise Emmanuel Adebayor avait sévèrement critiqué la sélection ivoirienne  » je n’ai jamais cru en eux. C’est le pays qui va toujour vous décevoir. Ils ont eu le meilleur attaquant d’Europe avec Didier Drogba, le meilleur  milieu de terrain avec Yaya Touré…mais il n’y a pas de solidarité. Ils vont parler, rire ensemble mais, le moment venu, ils oublieront de faire leur travail » dixit Adebayor en connaisseur bien averti de cette équipe remplie de stars. Cruelle fin, tragique destin pour une génération dite « dorée » et « maudite » qui a échoué à tous ses grands rendez-vous. Quel gâchis.

Partagez

Commentaires